Méditation #1

Méditation (Le Petit Robert, 2016) : « Pensée profonde,
attentive, portant sur un sujet particulier ».

La méditation est venue à moi en 2012. Prise d’un profond mal-être à l’époque, j’ai été amenée à réaliser une longue introspection. Je rencontrais une psychologue qui utilisait la méthode T.I.P.I. (Technique d’Identification des Peurs Inconscientes) pour en savoir plus je t’invite à consulter ce site TIPI, le corps mémoire. Pour faire court : il s’agit d’une méthode qui vise à débloquer des peurs, des traumatismes en refaisant vivre sensoriellement au sujet ce qui a déclenché sa peur. Cela a été pour moi le début de la prise de conscience de tout ce que mon corps pouvait vivre et comment je pouvais y être attentive.

A mon sens, les trois clefs de la méditation sont :

L’attention
La bienveillance
La respiration

 

  • L’attention doit être active, tournée vers un seul élément (par exemple la respiration, les sensations corporelles d’appui (sur une chaise, un matelas, debout…), les émotions, un sens en particulier (l’ouïe ou l’odorat)…). La conscience doit être éveillée, curieuse et observatrice. Lorsque l’on médite, on est toujours confronté à une attention labile, parasitée par des pensées qui vont et viennent. Quand cela arrive et dès que tu te rends compte que ton esprit divague, qu’il s’accroche à une pensée (par exemple « ah j’ai mal au pied => ça doit être à cause de la randonnée d’hier => les paysages étaient magnifiques quand même => bon par contre le pique-nique était pas top => quelle horreur ce pain => de toute façon il faut que je m’achète une machine à pain => ah tiens je ne suis plus attentive à ma respiration), reviens simplement sur l’élément de ton attention et ce autant de fois que possible. Ce mouvement perpetuel va te permettre d’améliorer ta pratique.
  • La bienveillance va te permettre de ne pas te juger sur ce qu’il se passe (par exemple voici le type de pensées que je pouvais avoir au début de ma pratique « j’ai l’air ridicule », « je n’y arrive pas », « ça ne sert à rien », « de toute façon j’ai d’autres choses à faire », « c’est une perte de temps », « ça m’éneeeerve ! »). Ainsi l’objet de la méditation n’est aucunement d’apporter un jugement qu’il soit positif ou négatif, il faut rechercher une forme de neutralité et d’acceptation. Par exemple si tu ressens une douleur dans le dos (négatif) note simplement la douleur « oui je ressens une douleur dans le dos » point, si tu sens une bonne odeur de pain chaud (positif), note simplement « je sens une bonne odeur » point. Il s’agit simplement de relever ce qu’il se passe.
  • La respiration est la base de tout. Car tant qu’on est vivant on respire, notre respiration sera toujours là pour nous. Alors quand on s’éloigne de son objectif, quand on se juge, on revient à la respiration, elle est notre pilier central auquel on peut se raccrocher à tout moment. En méditant, elle peut être appréhendée de pleins de manières différentes : s’intéresser aux mouvements du ventre, sentir les différentes températures du souffle, sentir le parcours du souffle du nez jusqu’aux poumons, compter les respirations etc.

 

Le livre par lequel j’ai commencé à méditer a été « Mon Cours de Méditation » de Andy PUDDICOMBE. On peut d’ailleurs voir qu’il est vraiment bien corné 🙂 !
Je te parlerai dans un prochain article de ma séance type, celle que je réalise encore aujourd’hui.

Et toi, tu médites ? Et qu’est-ce qui t’a donné envie de méditer ?

 

Camille.

Publicités

Une réflexion sur “Méditation #1

  1. J’ai très envie de méditer régulièrement. Pour l’instant j’ai essayer environ 5 fois. Les 2 premières fois c’était laborieux… comme pour beaucoup de personnes je crois. Et puis j’ai commencer à être un peu plus « concentrée » les fois suivantes et je me sentais tellement vidée à la fin. Ce qui n’était pas un sentiment négatif, mais je n’avais plus beaucoup d’énergie, comme si mes angoisses prenaient trop de places et s’étaient échappés. Donc j’avais très très envie de dormir à chaque fois et en général je le faisais.. Mais j’aimerais trouver un juste milieu et trouver les bonnes méthodes d’apprentissage. Je prends note de ton livre « mon cours de méditation ».
    Super article ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s